M

Monde occulte

Le monde vu à travers l'ésotérisme, site personnel de jean-Luc Caradeau

Les icones signifient : Nous contacter, Informations, Menu, Réduire ce bandeau
Nous contacterMontrer les infosMontrer/cacher le MenuRéduire ce bandeau
Les textes et illustrations contenues sur ce site sont protégés par les lois sur le droit d'auteur (sauf indication contraire). Pour citer cet article : Jean-Luc caradeau, www.caradeau.fr, 2016 - Devenez hypnotiseur -Description de l’ouvrage Devenez hypnotiseur par l'auteur et par l'éditeur …
Devenez hypnotiseur - - Trajectoire - 192 pages

Devenez hypnotiseur


menu local« Cette force existait bien des siècles avant que la médecine fut inventée par les hommes. Il faut bien reconnaître aussi » Charles Lafontaine à propos du magnétisme humain(0)

Apprendre et pratiquer l'hypnose pour l'hypnose

présentation par l'auteur

la couverture du livre
Acheter sur Amazon
Devenez hypnotiseur !.

Pas seulement pour soigner, pas seulement pour faire du spectacle, pas seulement… Pas seulement pour faire tout cela à la foi !
Ce livre aurait pu aussi être intitulé : étudiez l’hypnose pour l’hypnose, étudiez la pour en maîtriser autant que possible tous les aspects. Pourquoi ? Parce que, étudier et pratiquer l’hypnose de cette façon changera votre façon de voir l’Homme et le monde et donc votre compréhension et votre perception de vous-même. En quoi l’hypnose va-t-elle vous modifier ? Après environ cinquante ans de pratique je suis incapable de l’exprimer car l’hypnose, du-moins de la façon dont vous la vivrez si vous mettez en application l’entraînement proposé dans ce livre n’est pas une expérience intellectuelle. C’est un vécu, comme l’est un voyage chamanique ou une initiation ou n’importe quelle autre expérience de vie ! Tous ceux qui l’ont vécu peuvent vous expliquer comment faire pour vivre cette expérience, ils peuvent vous raconter leurs séances d’hypnose, leur voyage chamanique, le rite d’initiation qu’ils ont vécu. Mais cela quoi qu’il en soit n’est que l’écorce du fruit, la pelure de l’orange. En effet la principale caractéristique de la pelure, c’est que, séparée du fruit qu’elle enveloppait, elle est inutile. En un mot ce livre ne sera utile qu’à ceux qui pratiqueront les techniques et entraînement proposés à l’intérieur.

L’important c’est ce qui fonctionne

L’induction hypnotique peut se passer de la fascination par le regard… Prenez une boule hypnotique, c’est bien moins fatiguant ! Exact, mais l’apprenti hypnotiseur qui fait l’impasse sur le travail du regard et sur cette méthode d’induction de l’hypnose ne connaîtra jamais ni la sensation ni l’état de conscience du fascinateur tout comme il ne connaîtra pas le rapport spécial qui s’établit entre le sujet et l’hypnotiseur quand cette technique est utilisée…
Il ne découvrira jamais non plus que certaines personnes sont si sensibles à cette technique que le fascinateur entraîné les endort en quelques secondes…
L’induction hypnotique peut se passer du magnétisme animal (dont l’existence n’est ni médicalement prouvée ni médicalement correcte). C’est certain, mais que ce dernier soit ou non une réalité la plupart des sujets y croient et y sont sensibles et rien que pour cette raison la technique fonctionne. Cela dit, le lecteur a le droit de croire ce qu’il veut, il peut même remettre en cause sa croyance et créer sa propre conviction à partir de son expérimentation…
L’hypnose peut se passer de la concentration et de la visualisation… Finalement l’hypnose peut se passer de tout même de l’hypnotiseur (l’autohypnose, ça existe).
Par ailleurs je connais quelques praticiens qu’on pourrait avantageusement remplacer par un magnétophone puisque leurs suggestions sont apprises par cœur et toujours récitées sur le même ton, à la même vitesse, avec le même volume sonore. C’est vrai, cette technique fonctionne et, quand on l’applique à un groupe, au bout d’un certain temps, ceux des sujets qui ne sont pas passés avant en sommeil naturel entrent en transe hypnotique.
Cette technique fonctionne, mais les autres aussi ! Simplement, elles exigent plus de l’hypnotiseur et donc lui enseignent plus.

Pourquoi l’hypnose

L’important, c’est aussi de savoir pourquoi on veut étudier l’hypnose et pourquoi on la pratique !
Comme chacun sait ou devrait savoir, l’hypnose n’est pas un don, pas plus que ne le sont le chant, la musique ou le dessin. Mais comme dans ces arts, certains sont plus doués que d’autres apprennent plus vite et vont plus loin que d’autres. Les ressemblances s’arrêtent là. L’acquisition de ces techniques artistiques apportent bien plus « au doué » qu’au « pas doué » parce qu’ils sont totalement extérieurs. Ainsi le doué en dessin même s’il n’a pas le talent d’un grand artiste peut se satisfaire de devenir un merveilleux faussaire… En hypnose, c’est différent. « le doué » deviendra peut-être un grand de l’hypnose, mais il n’est pas dit que sur le plan personnel l’hypnose le fera autant progresser que le « pas doué » parce que l’hypnose, du-moins l’hypnose que l’on enseigne dans ce livre avant même une technique de spectacle, de thérapie ou de coaching est une démarche intérieure qui conduit à mieux de connaître soi-même et à mieux maîtriser ses passions et ses émotions.

Comment l'hypnose peut aider à réussir

L’hypnose modifie aussi la « confiance en soi » et ce n’est pas pour rien que plusieurs « de réussite par correspondance » (dans les années 1950) commençaient leurs cours par un cours d’hypnose basé sur les techniques proposées dans ce livre. En effet qui soit un cours de réussite par correspondances ? sinon des gens insatisfaits de leur situation professionnelle et financière ?
Le premier point du programme de ces cours par correspondance c’était : « acquérir un aplomb d’enfer », et cet aplomb d’enfer on l’acquérait en étudiant l’hypnose, parce qu’à l’arrivée, l’élève savait que sa voix, son débit de parole, son regard, sa gestuelle, l’expression de son visage ne le trahiraient pas.
Le second, c’était d’acquérir un sang-froid à toutes épreuves ! Cela aussi l’étude et la pratique de l’hypnose y préparait.

Comment l'hypnose peut aider à réussir

L’hypnose modifie aussi la « confiance en soi » et ce n’est pas pour rien que plusieurs « de réussite par correspondance » (dans les années 1950) commençaient leurs cours par un cours d’hypnose basé sur les techniques proposées dans ce livre. En effet qui soit un cours de réussite par correspondances ? sinon des gens insatisfaits de leur situation professionnelle et financière ?
Le premier point du programme de ces cours par correspondance c’était : « acquérir un aplomb d’enfer », et cet aplomb d’enfer on l’acquérait en étudiant l’hypnose, parce qu’à l’arrivée, l’élève savait que sa voix, son débit de parole, son regard, sa gestuelle, l’expression de son visage ne le trahiraient pas.
Le second, c’était d’acquérir un sang-froid à toutes épreuves ! Cela aussi l’étude et la pratique de l’hypnose vous y préparait.
Une séance d’hypnose est toujours une « première », une pièce de théâtre qui n’a jamais été jouée ni même répétée. Jamais le sujet ne réagis deux fois de suite de la même façon. L’hypnotiseur est un-peu comme le funambule qui sait exactement ce qu’il doit faire pour ne pas chuter en cas de coup de vent, mais qui ne sait jamais ni quand d’où viendra le coup de vent. C’est vrai quand on travaille en cabinet, mais c’est vrai aussi quand on fait de l’hypnose sur scène, sur podium ou en spectacle de rue.

L’hypnose et l’ésotérisme

La mode veut qu’aujourd’hui on considère l’hypnose comme une technique psychologique. Cette façon de voir les choses est médicalement correcte et présente l’avantage de rassurer les malades quand on utilise l’hypnose en thérapie.
Osons une comparaison ! Considérer l’hypnose de cette façon c’est comme réduire l’acupuncture à une à une réflexothérapie en supprimant le chi et les méridiens ! Parce que l’hypnose vous permet de contrôler l’efficacité du geste et le magnétisme qui l’accompagne, elle vous apprend comment il faut bouger pour que le geste rituel atteigne sa pleine efficacité. Parce qu’en l’étudiant vous avez acquis la maîtrise de la voix, vous savez ce que vous devriez entendre lors d’un rituel, même si vous vous contentez (pour ne pas empêcher les voisins de dormir) de le dire mentalement. Enfin si vos visualisations sont efficaces en hypnose, vous le saurez, et vous serez capable de visualiser le char d’Ezéchiel en invoquant les quatre animaux. C’est ce que font les tantrikas, ils se provoquent pendant toute la durée de la pooja une hallucination de l’image du déva ou de la dévi. Enfin, n’en déplaise aux partisans de l’hypnose « psychologique », cette hypothèse ne saurait expliquer les phénomènes étudiés par le colonel de Rochas à savoir le transfert de la sensibilité d’un sujet sur un objet et l’extériorisation de sa motricité.

Présentation par l'éditeur

Hypnose est un terme moderne, mais l’art de l’hypnose, lui, est très ancien.
Aujourd’hui, elle occupe autant le devant de la scène (hypnose de spectacle) que les professionnels de santé en quête de thérapies alternatives (hypnose médicale). Or ces deux champs d’application, si différents puissent-ils paraître, mobilisent les mêmes méthodes. C’est bel et bien à cet art à la fois ancestral, pluriel et accessible à tous, que Jean-Luc Caradeau entend vous initier.
Dans ce livre, l’auteur s’appuie tout d’abord sur sa pratique personnelle, en se référant aux maîtres modernes, tel Milton Erickson, comme aux anciens, tel le colonel Albert de Rochas d’Aiglun, sans ne rien rejeter de leurs expériences occultes. Toutefois, il épargne au lecteur les explications ésotériques et les débats dogmatiques relatifs à l’hypnose, choisissant de mettre l’accent sur ses aspects purement techniques.
Afin de faciliter la transmission, son enseignement est scindé en différentes disciplines (respiration, décontraction, fascination, magnétisme, visualisation, travail de la voix). Il vous entraîne ainsi à cultiver les différentes qualités qui feront de vous un véritable hypnotiseur. À l’image d’un manuel, l’ouvrage est constitué de leçons elles-mêmes composées d’exercices. En fonction de vos acquis et de vos facilités, vous suivrez pas à pas votre formation. Après quoi, vous apprendrez comment choisir vos premiers sujets et terminerez votre apprentissage en les plongeant dans une transe de plus en plus profonde.
Que votre objectif soit de subjuguer votre auditoire au cours d’une soirée ou de travailler sur l’apaisement de maux physiologiques ou moraux, grâce à cette méthode, devenez hypnotiseur !






image invisibleHaut de page