M
Monde occulte
Le monde vu à travers l'ésotérisme, site personnel de jean-Luc Caradeau
Nous contacterMontrer les infosMontrer/cacher le Menu
Les textes et illustrations contenues sur ce site sont protégés par les lois sur le droit d'auteur (sauf indication contraire). Pour citer cet article : Jean-Luc caradeau, www.caradeau.fr, 2016 - Les charges en magie et en sorcellerie -Description l’ouvrage Les charges en magie
Les charges en magie - - Trajectoire - 160 pages
Marque d'acceptation
copyright
Les charges en magie et en sorcellerie
menu local«  La magie est l'art de causer des changements pour intervenir en conformité avec le devenir. » The Master Therion (Alester Crawley)
. Magick in Theory and Practise

la couverture du livre
Acheter sur Amazon

La charge, un classique de la magie des campagnes

Les exemples de charges décrits par la littérature sont toujours maléfiques, ont toujours pour but de détruire les récoltes ou de faire mourir le bétail, d’ailleurs tous proviennent de documents de justice. De ces documents, fort peu nombreux d’ailleurs, il ressort qu’en général la charge est préparée et posée par un verger qui veut se venger, par un voisin qui convoite la terre ou même par un vagabond (dont on se demande bien quel intérêt il aurait eu à faire pourrir la terre ou crever un troupeau ! Si on se tourne vers les ouvrages techniques anciens de magie, à ma connaissance, même dans les plus sombres grimoires, on ne trouve aucune recette de charges.

Pourtant il fait bien que la charge ait été utilisée, puisque, bien qu’ils aient avoué que sous la torture, certains sorciers ont indiqué l’emplacement de leur charge, sa composition et que celle-ci a été retrouvée par la justice.


La charge une « magie instinctive »

Dans toutes ces affaires, les sorciers ont un point commun : ils sont incultes, souvent analphabètes. Ils n’ont donc pas été chercher la recette de leur charge dans un grimoire… Même s’ils ont reçu la recette de la charge, il est probable que celui qui l’a inventé dans un passé proche ou lointain était aussi inculte et analphabète qu’eux.

Le siècle des secrets révélés

Cependant le XXe siècle a créé l’école gratuite et obligatoire. Les fils et filles des paysans les plus pauvres nés durant ce siècle apprendront presque tous à lire et à écrire. Il y aura parmi eux des fils (ou filles) et des neveu (ou nièces) est petits-enfants qui se verront transmettre en patois par un parent ou un ancêtre analphabète une ou plusieurs recettes bénéfiques ou maléfiques.
A la fin du siècle quelques-uns de ces héritiers transformeront cet héritage en métier. Ils ajouteront la pratique du magnétisme et souvent celle de la radiesthésie aux recettes héritées des ancêtres et se feront « sorcier de campagne professionnel ». J’en ai connu certains.
Un certain nombre d’entre eux ont commis des livres ou des brochures. Dans ces ouvrages, souvent mal écrits, souvent édités à compte d’auteur ils ont racontés des procédés des méthodes qui leur avaient été transmises pour fabriquer ou contrer les charges. C’est à partir de quelques-uns de ces ouvrages peu connus et aussi à et de quelques conversations que j’ai élaboré ce livre sur les charges. Il rassemble à peu près tout ce que l’on sait que cette question qu’il s’agisse de poser ou de lever une charge, car pour pouvoir lever une charge, il est indispensable de savoir comment poser une charge, même si on ne l’a jamais fait. D’ailleurs l’un des meilleurs moyens de combattre les effets d’une charge maléfique est la pose d’une contre charge bénéfique.






image invisibleHaut de page