M

Monde occulte

Le monde vu à travers l'ésotérisme, site personnel de jean-Luc Caradeau

Les icones signifient : Nous contacter, Informations, Menu, Réduire ce bandeau
Nous contacterMontrer les infosMontrer/cacher le MenuRéduire ce bandeau
Les textes et illustrations contenues sur ce site sont protégés par les lois sur le droit d'auteur (sauf indication contraire). Pour citer cet article : Jean-Luc caradeau, www.caradeau.fr, 2016 - L’HYPNOSE pour développer le potentiel intellectuel, physique, artistique… -Description de l’ouvrage L’HYPNOSE pour développer le potentiel intellectuel, physique, artistique…
L’HYPNOSE pour développer le potentiel intellectuel, physique, artistique… - - Trajectoire - 214 pages

L’HYPNOSE pour développer le potentiel intellectuel, physique, artistique…


menu local«  Si quelqu'un te dit : « Si tu n’as pas de problèmes, c’est que tu manques de sensibilité. » Réponds-lui :« Si je n’ai pas de problèmes, c’est parce que je n’en veux pas. » Jean-Luc Caradeau

L’hypnose et l’autohypnose mises au service du coaching et de la reprogrammation positive

Les raisons d’un choix

la couverture du livre
Acheter sur Amazon
Apprendre l'hypnose est déjà un « auto-coaching » et quand on s'est coaché soi-même on peut coacher les autres

Soyons plus clair encore que ne le suggère ce titre : ce livre explique comment mettre l’hypnose et l’autohypnose au service d’un coaching ou d’un auto-coaching, n’en déplaise à la plupart des coaches dans de nombreux cas on peut se coacher soi-même.

Le coach, c’est d’abord un regard

Le travail du coach c’est d’abord d’évaluer les forces et les faiblesses du sujet dans le domaine où celui-ci désire être coaché. De cette évaluation va découler son acceptation ou son refus du sujet ainsi que toute la stratégie du coaching qui va être entrepris
Ce regard, c’est le premier secret du coach, mais du moment où vous avez compris cela vous pouvez porter tant sur les autres que sur vous-même ce regard à la fois détaché et critique, libéré de tout apriori. La démarche pour acquérir un tel regard sur les autres comme sur soi-même est expliquée dès le premier chapitre. Le plus difficile étant évidemment de le porter sur soi-même !
La plupart des procédés décrits dans ce livre sont présentés dans leur version ancienne afin qu'on puisse la comparer avec l'adaptation moderne.



Mais ici le serpent se mord la queue, même si vous coachez une personne dans un domaine réputé futile comme par exemple le look, vous devrez enseigner ce regard à votre sujet, car sinon, vous ne faites pas un travail de coach, mais un travail de « relooker » dont ‘efficacité durera le temps qu’une garde-robe soit usée ou qu’une ligne de maquillage disparaisse du marché. La différence entre le coach et le relooker en ce domaine c’est que quand le premier apprend au sujet à choisir pour lui-même, le second choisit au mieux pour lui.
Autrement dit pour plus tard coacher les autres, il faut d’abord se coacher soi-même dans un domaine ou un autre, car c’est une vérité trop souvent oubliée : on ne peut enseigner avec efficacité que ce que l’on maîtrise. Ce regard objectif est en effet l’essentiel de tout coaching.
En réalité tout ce qui peut être enseigné d’autre consiste à mettre des techniques comme l’hypnose, l’autohypnose, la relaxation au service de l’acquisition de ce regard et ce pour une raison très simple : décrire avec précision les faiblesses, c’est formuler ce qu’il faut renforcer ou cacher ou contourner suivant les cas… Décrire avec précision les forces, c’est savoir si une faiblesse donnée doit être compensée, cachée ou contournée…

Le coaching lui-même

Le coaching est une démarche, une série de manœuvres qui amèneront le sujet à prendre conscience de ses faiblesses et de ses forces puis de la façon dont il peut éliminer, compenser une faiblesse ou même faire de cette faiblesse une force.
Cette démarche doit être conçue par le coach en fonction de son étude du sujet. Elle n’est pas et ne peut pas être standardisée puisque le coach la définit entièrement en fonction du sujet et peut bien la modifier en cours de route en fonction des réactions de ce dernier.
Ajoutons enfin qu’un bon coaching, quand on utilise l’hypnose, se conduit en deux, trois, au plus quatre séances. Coacher, c’est provoquer des prises de conscience, ce n’est pas materner.

Les techniques d’hypnose et d’autohypnose

La suite de l’ouvrage est un cours d’hypnose et d’autohypnose sachant que toute technique d’induction hypnotique a son équivalent permettant d’induire l’autohypnose et réciproquement. Nous en expliquons de nombreuses sans en rejeter aucune, car en coaching on utilise tout : plus le « panel technique » de l’hypnotiseur est large, et plus il lui est facile de s’adapter au sujet. C’est pourquoi dans cet ouvrage nous invitons le lecteur à travailler tout autant la suggestion verbale et mentale que le magnétisme ou la fascination sans exclure de notre pratique l’utilisation d’aucune de ces techniques. En effet, pour bien utiliser l’hypnose en coaching, il faut être aussi à l’aise sur une scène pour un spectacle que dans un cabinet pour une thérapie.

La dernière partie se consacre à des exemples de démarches.


Nous en décrivons quelques-unes parmi celles qui, par leur succès nous ont donné le plus de satisfaction. Nous relatons (et commentons) aussi « un coaching » qui fut mené par Erickson : il apprit à une femme atteinte d’un cancer généralisé à inhiber les douleurs de la maladie. Erickson, pour ces soins palliatifs, emploie en effet une technique de coach en enseignant au sujet comment il peut provoquer la douleur ou l’inhiber.
Mais cette présentation de l’ouvrage par l’auteur est probablement trop longue et trop complexe. Laissons donc la plume à l’éditeur qui en donne certainement une vision bien plus synthétique.

La quatrième de couverture rédigée par l’éditeur

L’hypnose thérapeutique permet d’anesthésier un patient lors d’une opération chirurgicale et de guérir ou soulager beaucoup de maux, mais pour modifier le comportement d’un sujet fumeur ou boulimique, il vaut mieux recourir à d’autres techniques.
Jean-Luc Caradeau, qui pratique l’hypnose et l’autohypnose depuis 1969, nous enseigne dans cet ouvrage les méthodes d’induction hypnotiques et de contrôle du sujet sous hypnose. Ces techniques, parfaitement éprouvées, sont effi caces lorsqu’il s’agit de développer les possibilités d’un individu, de l’amener au succès et à la réalisation de son potentiel, qu’il s’agisse d’un musicien, d’un chanteur, d’un joueur d’échec, d’un homme de spectacle, d’un sportif ou d’un entrepreneur…
L’intention de ce livre est de faire ressurgir de soi ou de l’autre les ressources instinctives, les capacités ignorées, émotionnelles, intellectuelles ou physiques qui permettront de vaincre ses blocages, ses réticences et d’accomplir demain ce que l’on est incapable de faire aujourd’hui.
Pas à pas, à l’aide d’exercices pratiques progressifs et de schémas explicatifs, Jean-Luc Caradeau vous guidera pour acquérir une parfaite maîtrise de l’hypnose et de l’autohypnose. Vous apprendrez à remplacer vos programmations négatives par des programmations positives et ainsi développer vos propres potentiels et ceux de vos proches.






image invisibleHaut de page