M

Monde occulte

Le monde vu à travers l'ésotérisme, site personnel de jean-Luc Caradeau

Les icones signifient : Nous contacter, Informations, Menu, Réduire ce bandeau
Nous contacterMontrer les infosMontrer/cacher le MenuRéduire ce bandeau
Les textes et illustrations contenues sur ce site sont protégés par les lois sur le droit d'auteur (sauf indication contraire). Pour citer cet article : Jean-Luc caradeau, www.caradeau.fr, 2016 - La voie de la liberté, comment mener le combat pour être et rester libre -Description de l’ouvrage La voie de la liberté et explication de sa présence dans plusieurs espaces
La voie de la liberté - - Bussière - 294 pages

La voie de la liberté, comment mener le combat pour être et rester libre


menu local«  Recherchez la liberté et vous deviendrez esclave de vos désirs. Recherchez la discipline et vous trouverez la liberté.
koan (Tchan ou Zen).

la couverture du livre
Acheter sur Amazon
Lisez également le texte de la conférence donnée le 19 mai 2017 aux éditions Bussières à l'occasion du festival du livre

La libération : un préalable à tout.

Toute voie initiatique tente le jour de sa réception de placer l’impétrant sur la voie de la liberté.
C’est vrai de la voie maçonnique car le maçon se voit explicitement demander de vaincre ses passions et parfois même ses préjugés et ses haines « Monsieur si vous voyiez un ennemi dans cette assemblée… » C’est vrai des voies védantistes car le disciple en jurant obéissance au guru est libéré des obligations de caste… Ce sera à lui de comprendre qu’il faudra un jour se libérer du serment d’obéissance prêté au Guru. C’est vrai des rituels d’auto-initiation rosicruciens, de ceux des divers courants wiccan et de celui de l’Astrum Argentinum.
La liberté est le préalable indispensable à l’entrée dans la voie magique. Elle est aussi une condition préalable à la réussite d’une opération de magie pratique. Si à l’instant où il opère, l’opérateur n’est pas réellement libre, l’opération échoue…. Mais il est vrai que dans ce cas il s’agit d’une liberté partielle et momentanée
Sans la liberté il n’y aurait pas non-plus de découvertes scientifiques – je parle de vraies découvertes, de celles qui bouleversent le paradigme en place (comme celle de l’adn ou de la relativité) – parce que pour que le chercheur ou l’équipe (mais ces découvertes-là sont rarement le fait d’une équipe) se libère du paradigme pour accepter ses propres conclusions.
C’est pourquoi ce livre est présenté à la fois dans l’espace magie et dans l’espace initiation – sociétés initiatiques.

Etre sur la voie n’est pas suivre la voie

Les circonstances où l’individu s’entend affirmer la nécessité d’être libre, d’être intérieurement libre sont innombrables.
Cela dit, cette affirmation est une « formule toute faite » qui bien souvent, même dans le cadre d’une société initiatique reste pour celui qui la prononce comme pour celui qui l’écoute une formule protocolaire vide de sens. L’un place l’autre (sans le savoir) sur la voie de la liberté. L’autre s’empresse d’oublier qu’on l’a placé sur cette voie tant il est plus urgent et plus facile pour son esprit de croire que de comprendre, de se soumettre que de se libérer. Comme en outre, la cérémonie se termine par un servent d’obéissance et de fidélité aux chefs de l’ordre, la liberté est vite oubliée.

La vie aussi peut vous mettre sur la voie de la liberté

Je n’aime pas trop raconter ma vie, m’attacher à mon histoire personnelle serait un obstacle à ma liberté intérieure, cependant il s’avère que ce que nous avons vécu peut parfois être utile aux autres.
la couverture du livre Juilllet 1968. Les fameux évènements sont terminés et je suis en vacances. Comme toujours, je manque de lecture. Dans le grenier de la maison familiale il y a des caisses pleines de vieux livres. J’y monte et je fouille. Je trouve un livre avec une couverture noir intitulé « cours de psychisme ». Je le feuillette, il me parait passionnant. Je bais dévorer ce gros bouquin en une nuit. Il n’y est question que de choses qui me laissent perplexes : l’hypnose, la voyance, le magnétisme… L’auteur y décrit des expériences incroyables et cite à l’appui de ses affirmations des écrits de savants célèbres du siècles passés : Crook, Charles Richet, Camille Flamarion. Je suis troublé. D’une part tout ce qui est raconté dans ce livre me parait être un fatras de superstitions moyenâgeuses et d’autre part les auteurs de certains ouvrages cités dans le livre m’ont été donné comme des « exemples de pensée rationnelle.
Moi aussi je suis rationnel et pragmatique. Puisque ce livre explique quels exercices il faut faire pour devenir un bon hypno magnétiseur, Je vais en avoir le cœur net. Je vais suivre cet entraînement le temps qu’il faudra ! Un an plus tard je mets en transe mes premiers sujets. A partir de ce moment je vais tenter de refaire toutes les expériences décrites dans le cours de psychisme.
Parmi mes amis de l’époque se trouve un sujet exceptionnel, avec lui je vais refaire l’expérience que le colonel de Rochas appelait l’extériorisation de la sensibilité (L’ouvrage portant ce titre est disponible en téléchargement sur le site www.gallica.fr) et l’auteur du cours de psychisme « envoûtement expérimental » (1). Ce soir la mon monde s’écroule : je viens de le prouver à moi-même le monde n’est pas tel qu’on me l’a enseigné. Ce que je croyais être savoir ou connaissance est en grande partie croyance voire superstition. Ce soir là j’avais trois possibilités : me convertir radicalement à un quelconque spiritualisme, faire une déprime parce que mon monde s’était écroulé ou reprendre tout à zéro et tout réapprendre. J’avoue que les deux premières solutions ne sont pas dans mon caractère et que la troisième s’est imposée immédiatement sans que j’envisage les deux autres. Je ne le savais pas encore, mais je venais d’entrer dans la voie de la liberté parce que j’allais dans les années à venir remettre en cause tout ce que jusque-là je considérais comme des vérités.
Bizarre, en rouvrant le pdf de de Rochas je m’aperçois que la couverture porte une cutation de Marc Aurèle qui renvoie à la voie de la liberté : « Rejette l’opinion, tu sera sauvé »

Le contenu du livre

Ce contenu surprendra beaucoup de ceux qui ont lu mes précédents ouvrages par son contenu très rationnel très logique. Mais il faut le comprendre la « pensée magique » est justement et avant tout rationnelle et logique le raisonnement qui conduit le chaman à disposer des cailloux en cercle sur le sol est logique et rationnel. L’irrationnel arrivera après, pendant la communication avec les esprits.
Se libérer puis rester libre sont deux processus qui font appel aux capacités rationnelles de l’homme. Prendre conscience que « je crois cela » se poser la question « pourquoi je le crois » y répondre puis remettre en cause cette croyance s’il le faut est le processus de libération.
Le processus qui consiste à rester libre est une attention portée sur tout ce qui pourrait porter atteinte à votre liberté intérieure, var elle est l’objet d’attaques constantes. La société – du-moins en Occident – accorde légalement au citoyen la liberté de penser et même d’expression – mais par ses méthodes d’enseignement, par les médias, par la publicité, elle fait tout pour que le citoyen ne l’utilise pas, ne se serve ni de son esprit critique ni de sin livre arbitre, et devienne un « mouton de panurge ». Ce livre donne les moyens, les techniques mentales et intellectuelles pour échapper au sort du mouton de panurge.
Cette attention cependant devient vite un automatisme. On devient vite le spectateur et le critique de soi-même.

Notes
(1) L’expérience que j’avais réalisé était comparable à celle du 15 janvier 1892 décrite en page 245 du livre de de Rochas.

image invisibleHaut de page